Catastrophes naturelles : que couvre mon assurance habitation ?

Publié le : 18 novembre 20213 mins de lecture

Vents puissants, glissements de terrain ou inondations, ces événements naturels peuvent causer de graves dommages à vos biens et peuvent être coûteux. Si l’assurance contre les tempêtes et les catastrophes naturelles fait obligatoirement partie des polices d’assurance habitation, ce n’est pas le cas pour les autres biens, comme votre voiture. Mais que couvre réellement votre assurance habitation en cas de catastrophe naturelle ?

L’assurance catastrophe naturelle !

Le régime juridique de la couverture des catastrophes naturelles date de 1982. Sont considérés comme catastrophes naturelles les dommages matériels directs non assurables ayant pour cause déterminante la vivacité anormale d’un agent naturel, lorsque les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur apparition ou n’ont pu être saisies. Il peut s’agir d’inondation, de sécheresse, de coulées de boue, de raz-de-marée ou de glissement de terrain.

La garantie dans les contrats d’assurance !

Cette assurance est obligatoirement incluse dans les contrats d’assurance dommages, elle constitue un type de contrat d’assurance habitation à condition que le bien ait été installé après la publication d’un plan de protection des risques naturels considérant le territoire comme inconstructible. Lorsque le bien ou l’activité a été installé en violation des règles bureaucratiques en vigueur pour prévenir les dommages causés par une catastrophe naturelle, l’assurance catastrophe naturelle prévoit la prise en charge des dommages matériels causés aux biens assurés tels que les bâtiments, le mobilier et les véhicules. Ainsi, les biens non garantis en dommages ne sont pas couverts par la garantie catastrophe naturelle, exemple les jardins, les clôtures ou les véhicules garantis en tiers.

Que couvre la garantie catastrophe naturelle de l’assurance habitation ?

La garantie catastrophe naturelle couvre la plupart des dommages physiques directs aux biens assurés qui sont couverts par la police, comme les dommages physiques directs au mobilier, à l’équipement ou aux bâtiments, y compris le coût de remplacement, si cela est indiqué dans la police. La garantie catastrophe naturelle couvre également les frais de déblaiement et de démolition des biens endommagés et garantis, les salaires d’architecte, d’analyse technique et de décorateur, les frais d’études géotechniques indispensables à la remise en état des biens assurés et des véhicules assurés en dommages, et les factures de pompage dues à l’humidité suite à la stagnation d’eau sur les lieux.

Les catastrophes naturelles peuvent survenir de nulle part et à tout moment, il faut donc toujours se préparer au pire. Vous devez être bien assuré par l’assurance habitation, car cette dernière peut vous assister comme en cas d’indemnisation de vos meubles, équipements et surtout de votre bâtiment.

Plan du site